• <span style="color: #ffffff;">La région de Kishoreganj est connue pour ses vastes dépressions, que les Bangladais désignent sous le terme de haor, et qui capturent les eaux à la période des crues. Tout un immense territoire est alors inondé.</span>
  • <span style="color: #ffffff;">Le village inondé de Shohila est fractionné en petites îles pendant six mois de l'année.</span>
  • <span style="color: #ffffff;">Cinq familles vivent sur ce confetti de terre, dans un isolement total six mois de l'année.</span>
  • <span style="color: #ffffff;">Sumitra, leader du groupe Muschtichaal (Les mains remplies de riz, en bengali), mariée, quatre enfants.</span>
  • <span style="color: #ffffff;">Sumitra dirige la réunion de son groupe. Les femmes mettent des quantités de riz en commun pour générer de l'épargne.</span>
  • <span style="color: #ffffff;">Une fois par semaine, elles se réunissent en apportant chacune leur contribution en quantité de riz.</span>
  • <span style="color: #ffffff;">"Ici, la vie des femmes, individuellement, est un combat quotidien. Grâce au groupe, elles sont plus fortes et plus efficaces", Sumitra.</span>
  • <span style="color: #ffffff;">"Chaque jour, je rêve de faire encore plus pour aider ma communauté à s'en sortir", Sumitra.</span>
  • <span style="color: #ffffff;">Une fois collecté, le riz est vendu. Cet argent alimente l'épargne du groupe de femmes, et sert à financer des projets (location de terres, élevage, mise en culture…).</span>
  • <span style="color: #ffffff;">Le groupe Shapla (Fleurs nationales en bengali) est présidé par Flora, au centre. Chaque groupe fonctionne de façon autonome.</span>
  • <span style="color: #ffffff;">Présidente d'un groupe de 30 femmes, Shipon négocie la location de terres auprès des propriétaires, pour sa communauté.</span>
  • <span style="color: #ffffff;">D'île en île, de maison en maison, les habitants se déplacent en barque.</span>
  • <span style="color: #ffffff;">Asiya a relancé son activité de couturière grâce à un prêt du groupe.</span>
  • <span style="color: #ffffff;">Champa, femme seule, est en situation d'extrême pauvreté. Son groupe la soutient financièrement.</span>
  • <span style="color: #ffffff;">Les habitants de l'île de Chapara (5000 m2) vivent entassés de part et d'autre de cette ruelle principale.</span>
  • <span style="color: #ffffff;">La population cohabite avec les animaux pendant cette longue période où les eaux submergent les pâturages.</span>
  • <span style="color: #ffffff;">Flora est veuve et milite pour l'équilibre avec les hommes : "le fait que nous gagnons de l'argent ne veut pas dire que nous insultons les hommes".</span>
  • <span style="color: #ffffff;">FSUP (Food Security for the Ultra Poor) est un projet financé par l'Europe sur 5 ans, qui bénéficie à 55 000 ménages, et qui a contribué via l'ONG CARE à mettre en place cette dynamique d'épargne au sein de groupes de femme</span>s.
  • <span style="color: #ffffff;">Face aux désastres à répétition et aux problèmes de santé dans les familles liés aux inondations, l'épargne des femmes sert également de ressources pour supporter les événements imprévisibles.</span>